The Little Prince

Der Kleine Prinz

Le Petit Prince

ⴰⴳⵍⴷⵓⵏ ⴰⵎⵥⵥⴰⵏ
Amnukal Meẓẓiyn

Morocco Imazghen

Tamashek - Tamazight - Tamacheq

(Southern Morocco - Süd-Marokko - Maroc du Sud)
Tamazight Tachelhit

Title: ⴰⴳⵍⴷⵓⵏ ⴰⵎⵥⵥⴰⵏ
(Ageldun amezzan)
Publisher: Institut Royale de la Culture Amazighe (IRCAM)
Place: Rabat, Morocco
Year: 2005
Translator: Lahbib Fouad
ISBN No.: 9954-439-27-7

Remarks: Thanks to Lahbib Fouad.

From an article in Le Matin, Rabat, Morocco: Le conte 'Ageldun Amezzan' est l'une des oeuvres les plus lues et les plus traduites dans le monde. "Outre qu'il s'agit d'un conte destiné à la jeunesse, c'est l'une des oeuvres qui véhicule les valeurs nobles de l'amour, de l'amitié, de l'altruisme et de la solidarité, explique Lahbib Fouad dans une déclaration à la MAP.
"La deuxième raison qui m'a poussé à traduire et adapter ce conte en ma langue maternelle", souligne M. Fouad, est le fait que l'auteur y fasse parler le Petit Prince avec tantôt un serpent ou un renard, tantôt avec une fleur, un astre ou un volcan. Ce qui coïncide parfaitement avec "la mythologie et la cosmogonie amazighe", ajoute l'auteur.
Lahbib Fouad n'a pas hésité d'ajouter une version marocaine qui ne fera qu'élargir le répertoire des traductions du Petit Prince. L'adaptation de cette oeuvre n'a pas été une chose aisée. L'auteur devait faire face à plusieurs problèmes.
La première difficulté, explique-t-il, est évidemment celle liée au statut juridique de la langue amazighe et à sont état de langue en cours de standardisation, ajoutant que la version traduite proposée est "d'emblée destinée à une frange réduite de lecteurs". "Il s'agit des locuteurs d'une variante régionale du Sud-Est marocain bien que cette variante soit proche à la fois de la variante du sud "Tachelhit" et du centre "Tamazight", dit-il. En outre, étant donné, que la langue amazighe ne vient que récemment d'être introduite dans les écoles, les enfants n'ont pas encore acquis suffisamment de compétences nécessaires pour lire un tel ouvrage, précise-t-il.
Le problème de la graphie se pose également. La graphie Tifinagh, avec laquelle le conte a été transcrit, est encore non maîtrisée par une grande majorité de lecteurs qui avait l'habitude de lire l'Amazigh en graphie latine ou arabe, ce qui réduit encore plus le nombre de lecteurs potentiels, relève M.Fouad.
Sur le plan linguistique, l'auteur s'est également confronté à d'autres problèmes. En effet, l'adaptation du contenu de cette oeuvre, exprimé en français, vers l'amazigh pose de sérieuses difficultés du lexique.Selon lui, "un ensemble de vocables et de notions exprimés en français ne trouvent pas leur équivalent en amazigh, du moins dans le parler le plus maîtrisé.
Il est évident que les vocables comme le puits, le désert, le sable, les étoiles, le soleil, les fleurs, le renard etc. qui reviennent souvent dans le conte du Petit Prince, ainsi que des notions comme l'amitié, la fraternité et la liberté sont des notions courantes dans le vo-cabulaire quotidien de la culture amazighe.
Cependant, des vocables comme moteur, avion, réverbère, boa, astéroïde, cravate, ainsi que des notions comme orgueil, ennui ou absurdité sont des notions inhabituelles à l'usage quotidien en amazighe, explique l'auteur. "C'est en ayant recours à des dictionnaires de langue et de lexique que j'ai puisé les mots qui manquent", a-t-il ajouté. Dans l'état actuel de la langue amazighe, celui d'une étape transitoire entre l'oral et l'écrit, une oeuvre littéraire en particulier un conte, comme celui du Petit Prince, doit être de préférence narré aux enfants par le moyen d'un support audio, et par la voix d'un conteur, comme autrefois.
Bien que le support écrit soit nécessaire pour l'enseignement et la diffusion de la littérature et du savoir, le support audiovisuel, accompagné ou pas d'un support écrit, est le moyen le plus efficace qui garantira une meilleure diffusion de la langue et la culture amazighe et qui permettra de toucher un large public amazighophone, qui, jusqu'à présent, utilise le créneau oral comme principal moyen de communication. Natif de Tinejdad dans la province d'Errachi-dia, Lahbib Fouad est artiste-peintre, bédéiste, poète et nouvelliste. Il est lauréat de plusieurs prix littéraires internationaux de création littéraire. - Lhoussain Azergui (13 juillet 2005)

Ay agldun amz'z'an, ukzgh, s imik. Imik tudrt nnk tamz'z'ant tamarz'agt. Sg zik, ur ghurk ghas tayri n ighlluyn n tafukt. Taghwasa a tamaynut ssngh tt tifawt n wass wiss kkuz' llig iyi tnnid: digi tayri n ighlluyn n tafukt.

Title: Amnukal Meẓẓiyn
ⴰⵎⵏⵓⴽⴰⵍ ⵎⵥⵥⵉⵢⵏ
Publisher: Afrak Masst
Place: Massa Chtouka, Morocco
Year: 2008
Translator: Larbi Moumouch
ISBN No.: 9954-8896-0-4

Remarks: There can be noticed some varieties in the title of this edition: 'Meẓẓyn' on the cover seems to be a printing mistake as the word is always given as 'Meẓẓiyn' in the book. In addition, many references are given to the title as 'Amnukal Mẓẓ'iyn'. Further information can be found on the following web-site: www.amazighworld.org/studies/library/index_show.php?article=35

Aah! A amnukal meẓẓiyn, fhemgh, imik s imik, s ghikann, tudert-nk tameẓyant ikukemn. Mencek ayad ur ak isselhu ghas taḍfi n utwant n tafukt. Aseslaḍ-ad amaynu, ssengh-t, tifawt n wis kkuẓ ussan, lligh iyi tennit: Ḥmelgh tiḍuriwin n tafukt.

Tamazight

Please correct me & mail your comments

Tamazight (Kabylei) Collection Page Sunset Page Tamilisch

Back to main page
zurück zur Hauptseite